Week-end à Édimbourg

 

Premiers pas sur la terre écossaise

C’est en fin d’après-midi que nous débarquons enfin à l’aéroport d’Édimbourg après 40 min de retard. Nous rejoignons directement notre l’hôtel pour y déposer nos affaires. Il est soft, situé à Dean village  un quartier pittoresque d’Édimbourg au nord-ouest de la ville.
Le temps de rejoindre le centre-ville la nuit tombe, c’est donc de nuit que nous visitons la ville pour la toute première fois.

 

Pour rejoindre le centre-ville, 3 possibilités s’offrent à vous: le tramway (5,85 euros l’allée pour un adulte), une navette directe Autobus Express Airlink (5,30 euros  l’allée pour un adulte), ou le bus Lothian n°35 (1,60 euros l’allée pour un adulte), en taxi. Pour avoir comparer les 3 premiers, les temps  de trajet sont presque identiques.

 

Dors et déjà on une impression très positive de la ville de nuit, l’ambiance est…magique! On se croirait vraiment un des romans d’ Harry Potter! L’éclairage, le ciel voilé, les façades de pierre, les « close » (rues cachées) … le tout donne un charme particulier à la ville. On aperçoit d’ailleurs très bien  le château au loin surplombant la ville.

Nous passons ainsi devant le très chic hôtel: Balmoral, Où JKRolling a notamment écrit le dernier livre d’Harry Potter. En dessous du pont, on aperçoit la gare
ferroviaire :Waverley.

De nuit, Édimbourg montre une facette mystérieuse et secrète, on adore!

 


 

Edimbourg,découverte de Old Town

 

Le lendemain, direction le centre-ville à la découverte de Old town. On commence par contourner l’imposant Château.
Puis, nous traversons par Grassmarcket, une place entourée de restaurants. Anciennement, c’était un marché de chevaux, et par la suite un lieux publique d’exécution. Ensuite on fait un crochet sur la Rue Victoria: célèbre pour ses devantures de boutique très colorées.
On se dirige vers Royal Mille, c’est le nom populaire donné à l’artère principale (qui est un ensemble de rue) de la ville menant du château au Palais d’Holyrood (où siège la famille royale lors de ses visites).

 

 


Il y a 1 mille écossais de distance entre ces 2 lieux emblématiques, d’où le nom. Sur cette artère se trouve la Cathédrale St Gilles. Presque en face la City Chambers, où au sol on retrouve les empreintes de main de personnalités qui ont reçu le Edinburgh award, dont J.K.Rolling en 2008.


 

Toujours sur la même avenue on croise un joueur de cornemuse. Emplacement stratégique, c’est sans doute l’avenue la plus touristique mais aussi la plus populaire de la ville.


Nous longeons le royal mille pour arriver au Carlton Hill, célèbre colline qui offre une magnifique vue sur la ville.

On y retrouve plusieurs monuments:

  • The National Monument
  • Dugald Stewart Monument
  • The Nelson Monument

 

 Coup de cœur pour la vue sur la ville, qui est magnifique!

Une pause s’impose, on regagne le centre-ville. Le café où nous souhaitions déjeuner est bondé de monde donc on se rabat sur un bistro écossais situé au-dessus de Victoria Street, le CASTLE ARMS. La déco y est très sympa, l’accueil chaleureux et décontracté et nous avons une très belle vue sur The Georges Heriot’s School, qui aurait parait-il inspiré l’école Poudlard à J.K.R.

Je test le fish & chips: un régal! Et comme très souvent: un chicken burger pour monsieur!

 

CASTLE ARMS
6 Johnston Terrace, Edinburgh

 

 

Après ce bon déjeuner on file au Château. Nous ne le visiterons pas par manque de temps car il faut y consacrer 3 heures de visites. De plus, le O’clock ; tire de canon tous les jours à 13h, n’a pas lieux étant donné que l’on est le dimanche. Dommage. On se contente donc de l’esplanade du Château et la superbe vue qu’il offre sur la ville.

Par la suite, on décide d’aller au National Museum of Scotland. L’endroit est intéressant et très ludique pour les enfants. Pour ma part, je trouve qu’il ressemble, pour la partie animale, à un des Musés de Londres: le musée d’histoire naturelle.

 

Près du musée se situe un antique Pub: Greyfriars bobby, en référence à Bobby un skye terrier qui lorsque son maître mourra en 1856, resta couché sur la tombe de son maître. Il ne quittait les lieux seulement pour aller manger dans le restaurant attitré, où son maître l’emmener dans le passé à 13h pile, heure où le o’clock est tiré. A sa mort une fontaine surmontée d’une statue en bronze fut placée près du cimetière (en face du pub).

Aujourd’hui c’est un symbole de fidélité pour les Ecossais.

 

 

Et à 2 pas delà si situe le Cimetière Greyfriars, où J. K.R se serait inspirée pour les noms de certains personnages de ses romans. Munie d ‘une carte tirée d’internet (envoyer-nous un message si vous souhaiter l’obtenir!) on se prend au jeu de retrouver les noms des plus célèbres personnages inscrits sur les tombes. Le plus étonnant c’est qu’on n’était pas les seuls à s’adonner à ce jeu. Les fans d’Harry Potter sont bien informés!

On part également visiter un grand parc d’Édimbourg : The Meadows! Y’a de la verdure, c’est tellement agréable de se promener dans ce genre de parc! D’autant plus que le soleil à fait son apparition!

 


Cinq heure, c’est l’heure du thé, nous allons prendre notre goûter au café dont on parlait plus haut. J’ai nommé le : SOUTHERN CROSS CAFE!.

Thé mango&stramberry et carrot cake, plus tarte choco amande daim et limonade pour chéri.

 

SOUTHERN CROSS CAFE

63A Cockburn St, Old Town – Edinburgh





Le planning de la journée étant rempli on part faire un peu de shopping avant de regagner l’hôtel.



Dean Village et New Town

 

Aujourd’hui, c’est nos dernières heures consacrées à la visite de la ville. Donc on profite à fond de nos derniers instants! On part tout d’abord faire une balade matinale dans le Dean Village. Changement de décors, tout est si mignon,pittoresque et paisible ! On ne se croirait vraiment pas à quelques minutes du centre-ville.

Longeant ainsi la rivière Waterland of Leith, on passe sous le pont de Dean, jusqu’au Puit Saint-Bernard (temple rond).
Nous ferons que de passer dans le quartier de Stockbridge.

 

 

On poursuit ensuite notre chemin vers le quartier New Town et plus particulièrement Queen Garden. Grosse déception les jardins sont fermés, on ne peut donc pas y accéder…

Heureusement que le Scottish National Portrait Gallery qui se situe seulement à quelques pas delà est ouvert. Nous partons donc le
visiter. L’extérieur est impressionnant, de brique rouge (style néo-gothique), les niches abritent des statues de rois, reines et poètes écossais.
L’intérieur dans la grande salle, est quant à lui somptueux. Une frise représente les Écossais célèbres du passé. Au 1 er étage on retrouve des fresques des scènes de l’histoire écossaise. Tandis que le plafond représente des constatations du ciel nocturne.

 


 

Ce musée est intéressant, il retrace l’histoire écossaise à travers différents portraits et peintures. On y retrouve notamment une salle avec des portraits plus contemporain et actuels, sous forme de
clichés. Si vous du temps devant vous, on vous conseille de la visiter!

Par la suite, on décide de rejoindre le centre-ville pour la dernière fois. Nous nous dirigeons ensuite au Scottish National Gallery, en passant par Prince Street Garden.
Tout comme le précédant musée celui-ci regorge de peinture mais pas seulement de portrait.
Les musées d’Édimbourg ont l’avantage être gratuits hormis pour les expositions temporaires.
En chemin, on croise une boutique dont le nom qui nous fait sourire : Ben’s Cookies.
On ne pouvait repartir sans tester les cookies d’une boutique avec un tel nom, et qui plus est fabriqués en Écosse! Gourmands comme nous sommes, on en prend donc pour le goûter de l’après-midi! (ils étaient succulents: boutique approuvé!). Si vous souhaitez y aller, voici l’adresse:

 

    BEN’S COOKIES
  114 Princes St – Edinburgh

 

 

Vient l’heure de notre dernier déjeuner à Édimbourg. Nous avions pour cela décider de manger au TROY CAFE. Je ne voulais pas quitter le Royaume-Uni sans tester le fameux English Breakfast (et non même pas testé lors de mes passages à Londres!). Mais ici c’est plutôt le full Scottish Breakfast qui est servi, c’est-à-dire la même chose mais avec du haggis (panse de brebis avec de la viande cuisinée). D’habitude j’aime
tester les spécialités culinaires locale mais là je passe mon tour. Et puis c’est trop copieux pour moi pour le petit-déjeuner. (non ,non je ne me chercher pas d’excuses ^^).
TROY, c’est le seul café que j’ai trouvé servant des Breakfast à tout heure et sans haggis. Je test donc cela. J’ai remplacé les frites par des mushroom. C’était très bon! Ben se laisse tenter par un toast thon- mozzarella -tomate séchée.

 

TROY CAFE
18-20 Dalry Rd – Edinburgh

 


Après ce bon repas, il est temps de regagner l’aéroport. On vous laisse comme image de la fin, cette vue sur Prince Street Garden et le centre-ville d’Édimbourg.
En espérant revenir très vite découvrir encore l’Écosse, ses vallées, ses châteaux, ses loch, et l’ile de Skye!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire