Sicile, une île bellissima #1

 

Si je vous dit: cannoli, arancini, granita…..des noms qui sans doute vous parlent. Le point commun de tous c’est qu’il s’agit de spécialités siciliennes que l’on a eu l’occasion de déguster au cours de notre toute première semaine de vacance en Sicile. Nous allons donc vous faire part de ces découvertes culinaires mais aussi de nos jolies paysages rencontrés tout au long de notre séjour.

Un programme très chargé a donc été concocté en amont car il y a pleins de choses à faire sur cette île qui se situe à la pointe de la botte de l’Italie.

 

Arrivée à Catane

 

On démarre avec Catane, notre point d’arrivé. Nous avions pris un vol Easyjet Paris-Catane sans encombre. A peine les valises récupérées nous filons prendre également notre voiture de location réservées auprès d’Enterprise. Pour les personnes qui souhaitent visiter plusieurs endroits et villes sur Sicile, la location de voiture est indispensable.

Sans elle, nous n’aurions pu faire le circuit prévu. A bord de notre Opel Corse nous nous rendons vers votre première location à Agnone Bagni, à 25 min de l’aéroport de Catane. Immédiatement, nous avons un aperçu de la conduite des siciliens… Nous connaissions la réputation de la conduite des Italiens, mais là je dois dire que les Siciliens font très fort… Entre les appels de phares toutes les 2 min et les dépassements qui ne manquent pas d’érafler la voiture de loc’, les stops et les feux grillés, et j’en passe…. il y a vraiment de quoi être crispés sur son siège… surtout lorsqu’on a en tête le montant de la garantie de dépôt de la location en tête! Bref, vous l’aurez compris il faut redoubler de vigilance sur les routes siciliennes, ils ont une manière de conduire qui leur est propre!

La location est superbe, avec en prime une vue sur l’ETNA lors du coucher du soleil.

 

ZAG HOUSE

C.da Siracusano – Agnone Bagni,

 

 

Syracusse et Noto

 

La première vraie journée des vacances nous ouvre ses bras, on attaque avec les visites au Sud de Catane. Tout d’abord à Syracuse [Syracussa] et Noto.

Ces deux villes sont différentes l’une de l’autre. Nous commençons avec Syracuse, ville côtière située au Sud-Est de la Sicile.

A noter que la ville a été colonisée dans le passé par les grecques, on y retrouve donc plusieurs vestiges de la Grèce antique comme un théâtre grec, le temple d’Athéna et le fameux temple d’Apollon. Cet ensemble se situe au cœur du centre historique de Syracuse sur la presqu’île d’Ortigye [Ortygia].

Nous nous y rendons en traversons le pont et un peu plus loin nous tombons nez à nez avec le fameux temple d’Apollon le plus ancien temple dorique de Sicile. Nous ne l’avons pas visité car il en reste aujourd’hui que des ruines, puis il est totalement à ciel ouvert donc on peut facilement l’observer sur les côtés sans pour autant pénétrer dans l’enceinte qui l’entoure.

 

 

On poursuit notre visite jusqu’à la place Archimède où se tient l’impressionnante fontaine d’Artémis, consacré à la déesse de la chasse. Non loin de là on emprunte une petite ruelle pavée Via Roma toute mignonne ponctuées de petites boutiques.

 

 

Ce qui nous intéressait le plus c’était de visiter la Basilique de Sainte-Lucie. On traverse donc la ville pour rejoindre la Piazza del Duomo, considérée comme la plus belle place baroque de Sicile, où se tient de nombreux palais tel que le palazzo del Senato, le  palazzo Beneventano del Bosco et le palais de l’archevêché.

Arrivés sur la place nous n’étions pas déçues, l’endroit est juste sublime avec les nombreux palais aux façades soignés et ses balcons avec balustrades en fer forgé. Le charme opère immédiatement.

La basilique quant à elle est majestueuse. Nous avions déjà visité 2 villes d’Italie (Venise et Rome) à ce jour et donc pas mal d’églises italiennes, mais il faut avouer que les églises Siciliennes sont très belles sur le plan architectural.

Et le meilleur reste à venir. Cette basilique est unique et spéciale en son genre… puisque c’est ici que ce situe… le temple grecque d’Athéna. Et oui, difficile à croire n’est-ce pas?

Promis on vous dit la vérité! (^^). Quelques photos peuvent à l’appui, des colonnes de l’ancien temple « emprisonné » dans les murs de la cathédrale.  Là, vous nous croyez j’espère!
 

 

Bon ensuite on poursuit tranquillement notre visite de la ville toute vers le bord de mer.

Il y a pas mal de bateau qui on jeter l’encre et qui profite du lieu! Ah les veinards !

 

 

A midi on file à Noto. Petite pause déjeuner à Arancina Planet, supposé être le meilleur restaurant de la ville qui prépare des arancini! Je vous entends déjà dire: des aran-quoi?

Les Arancini, c’est une spécialité culinaire de Sicile, il s’agit une boule de riz pané frite, et en son centre il y a une farce. On a testé au poulet sauce béchamel, humm un régal, parfait pour les repas complets et sur le pouce à prix dérisoire (entre 2 et 4 euros)!

 

Arancina Planet

Via Ducezio, 9 – Noto

 

Pour le dessert direction un petit café réputé pour faire les meilleurs granités de la ville également. Je me suis laissée tenter par un réalité pamplemousse, une tuerie, j’ai retrouvé pleinement la saveur et l’amertume du fruit. Rien à voir avec ceux préparés en France qui sont clairement plus chimique et ont trop de colorant.

 

Café Sicilia

Corso Vittorio Emanuele, 125 – Noto

A Noto, on y apercevra :

  • le Palazzo Ducezio
  • la Chiesa di San Carlo
  • et la Cathédrale de Noto- Basilica Minore di San Nicolò

 

 

La réserve natural cavagrande

 

Après toutes cette matinée passée à marcher il fallait bien du repos, à dorer au soleil, et profiter de la fraîcheur de l’eau. Oui par ce que niveau temps je ne vous ai pas raconté mais ça cogne…on est à min 31 degré chaque jour.

Du coup, l’endroit idéal dans la région qui s’apprêtait parfaitement à cette parenthèse visite fut la réserve natural cavagrande. C’est un lieu préservé ou coule une rivière.

Une splendeur ….mais arrivés sur place C’est la douche froide … il n’y a pas d’accès direct à la rivière qui se trouve en contre bas, ce qui veux dire que pour la rejoindre il n’y a pas d’autre solution que de descendre via un chemin escarpé et abrupte.

On ne se dégonfle pas, après tout le chemin parcouru pour y venir (la réserve est dans un coin pommé au beau milieu de nulle part, merci le GPS d’avoir été là!!!).

On commence à descendre, quand tout juste on moment de se lancer les locaux nous stop en nous déconseillant de descendre au vu de l’heure et nous mettent en garde du difficile chemin qui nous attend surtout qu’ils ont vu que je n’étais pas en baskets mais en sandale!

Avisés, on préfère suivre leurs conseils…. à regret je n’y vais pas, attendant patiemment le retour de Ben. Voici les clichés de son expédition !

 

 

 

L’Etna

 

L’ascension de l’ETNA c’est le point fort de notre voyage que l’on attendait avec impatience! C’est le second que l’on arpente après celui de l’île de Santorin en Grèce.

Pour cette escapade très nature on sort des chemins battus, exit le téléphérique et chemin en 4×4, on l’a fait façon aventuriers! (c’est notre petit côté Indiana Jones!^^). Pour cela on se rend au refuge, qui se trouve sur le versant EST du volcan en voiture. C’est pour le coup beaucoup moins fréquenté par les touristes! Seules quelques voitures sont là au parking du refuge.

De là nous sommes à 1730 m d’altitude, on monte de plus en plus haut, et le refuge nous paraît de plus en plus petit.

 

 

Ce qui est étonnant ici, c’est que le paysage est tout même enrichi d’arbres et de végétations en tous genres …mais que la terre reste noir par moment. Ce versant est un endroit où il n’a pas eu autant de coulé de lave que les autres versants et puis s’il y en a eu dans le passé depuis la nature a repris le dessus sur le territoire.

Nous continuons ainsi jusqu’à la grotte. Puis jusqu’à la célèbre vallée du Bové à 2300 mètres d’altitude…

 

 

On passe d’un paysage boisé à une vallée d’une telle noirceur et tellement vaste qu’on ne peut rester indifférent devant un tel spectacle! Ce qui frappe aussi c’est la quiétude du lieu. On se serait cru ailleurs tout sauf sur terre.

Pourtant nous y étions bien là, en duo, sur L’ETNA, le plus haut volcan d’Europe. Quelle fierté d’être là…et d’y être arrivés !! YEARRR!

 

 

Catane

L’après-midi sera consacré à la visite de Catane.

Je trouve que c’est une ville qui a des airs de Rome. On est surpris à chaque pas de découvrir des églises qui se fondent parfaitement dans le décor, encadrés par les bâtiments avec des balcons.

A ne pas rater dans la ville:

  • la cathédrale Sainte Agata
  • la fontaine de l’Éléphant
  • le Giardino Bellini (très agréable jardin!)
  • la Porte Uzeda
  • le théatro Massimo Vicenzo Bellini
  • la Via Etnea
  • la Fontana dell’Amenano
  • la piazza Universita

 

 

Après Catane nous voulions visiter Taormine. Mais nous n’étions pas assez préparés pour notre venu. Il faut savoir que c’est une petite ville en hauteur avec des ruelles très étroites. L’idéal est donc de se garer dans le grand parking en bas de la ville (parking que nous avons bien évidement loupé… Oups….). Nous avions l’espoir de trouver une place en plein centre-ville. Mais très vite il fit place au désespoir et au désarroi. Tellement excédés par la circulation très difficile (ruelles étroites et en épingle avec esquive des voitures garées de chaque côtés) nous prenons la décision de rebrousser chemin. Moralité de l’histoire nous n’avons donc pas visité la ville… à grand regret…. car elle paraissait très charmante et si typique…. Enfin, au final on a fait un petit tour en voiture. Ça compte, non? ^^

On termine la soirée autour d’un bon apéritivo à Catane, ce concept typiquement italien où l’on consomme une boisson autour de quoi grignoter. Mais attention cela ne se limite pas au grignotage de  cacahouètes ou chips, c’est bien plus poussé que cela. En général, il s’agit d’un buffet où l’on se sert à volonté.

Bon, avouons-le en Sicile apparemment ils ont un peu décalé le concept… ils servent directement un plateau avec plein de préparation sur la table directement…. Mais on ne va pas se plaindre (nous?? non!^^) c’était copieux et bon!

On a testé une adresse donnée par un hôte, vous pouvez y allez sans hésitez. C’est une excellente adresse, aussi bombée pour un repas. Il s’agit de Razmataz, un winebar au centre de Catane.

RAZMARAZ

Via Montesano, 17/19 – Catane

Parmi les petites choses à grignoter: mini pizza, petit tour, olives (humm… je me suis jetée dessus!), mini cake au chèvre, arancini, muffin et sablés salés.

Pour accompagner le tout…. un Spritz bien évidement la boisson phare en Italie( et qui a fait une adepte de plus!). Puis on fini la soirée, par une ballade dans la ville…

 

 

Voilà, ce qu’on a fait de beau dans la région de Catane, suite du séjour cette fois-ci dans la région de Palerme.
Ne manquez donc pas la suite de notre article ICI.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.