Santorin, notre île coup de cœur #1

 

Première vacance en amoureux en dehors de la France, direction: la Grèce. Ce pays, nous en rêvions d’y aller!! Pour notre destination, le choix ne se posait pas, au contraire il fut très simple!
La Grèce: oui, mais pas n’important où. J’ai toujours gardé en tête cette image de carte postale, de maisons blanches et coupole bleu sur fond de mer bleu, que l’on voit partout sur internet, à la télé, sur les couvertures des magasines de voyage…Il n’y avait qu’un seul endroit où nous pouvions découvrir exactement cela et nul part ailleurs. C’est endroit c’est Santorin! Santorini [en grecque], comme l’appelle les locaux, est une des îles des Cyclades, située en plein milieu mer Egée.
C’est l’un des lieux les plus touristiques de la Grèce, à tel point que la petite île peut-être surpeuplée pendant la période estivale.

Venez, nous vous emmenons à travers cet article, découvrir la perle des Cyclades!

 

Arrivée à Santorin

 

Pour y rendre, rien de plus simple, il y a un aéroport sur l’île donc il suffit de prendre un vol direct, qui dure 3h30 environ.  Côté prix, ils peuvent grimper très vite surtout juillet-août,  mais si vous achetez vos billets à l’avance le prix est abordable. D’autant plus que dorénavant une compagnie low-cost effectue la liaison Paris-Santorin.

Par dépit nous avions pris nos vacances d’été 2015 en juillet, donc nous n’avions pas eu le choix quand au mois de départ, mais avec du recul je ne regrette pas, je pense que c’est bonne période pour partir, et que juillet et août sont à éviter, surtout pour les gens qui ne supportent pas les bains de foule.

Nous atterrissons aux alentours de 18h30 à l’aéroport de Santorin, il faut ensuite regagner Fira, la capitale par bus, pour ensuite en reprendre un autre direction Perissa , notre lieux de séjours pour 2 semaines.

 

   Le système de bus est assez atypique puisque tous les bus transite par Fira, et ont pour terminus cette dernière. De là, à vous de jouer pour prendre votre correspondance vers une autre ville de l’île.

 

Il faut savoir que la nuit tombe très vite à Santorin. Heureusement notre hôte se propose de venir nous chercher à l’arrêt de bus. En arrivant nous avons donc eu tout de suite un première approche positive des grecques. Cela fait plaisir de voir des personnes avec sens de l’hospitalité et de l’aide. Aaaah, je crois que allons bien aimer de  séjourner ici!!

C’est donc seulement au petit matin, que nous découvrons les environs de notre logement à la lumière du jour.

 

 

Nous avions réserver notre  logement sur booking. Déco bleu et blanc en adéquation avec les couleurs locales, chambres sobres mais bien équipées (réfrigérateur, clim, balcon…) Seule la piscine qui n’était pas remplie faisait défaut, mais pour le reste nous étions amplement satisfait donc nous n’avons pas chercher à comprendre pourquoi elle n’était pas en état d’usage.

 

 Anima Villa

 Perissa

 

Nous poursuivons direction la plage! La couleur du sable peut en surprendre plus d’un! Et oui Santorin, est constitué de roche volcanique ce qui  a pour résultat des plages de sable noir… et rouge (que l’on verra par la suite!!). Étonnant n’est ce pas?

 

 

 

Perissa, n’est pas très grande, nous en faisons vite le tour mais c’est une ville agréable. C’est une petite station balnéaire, connu  pour sa plage de sable noir, qui attire en été une population jeune grâce à ses nombreux restaurants et bars où il se fout de la musique jusqu ‘à tard dans la nuit.

Cela change énormément de notre quotidien, avec nos grands bâtiments, autoroutes et boulevards.

Ici, on respire enfin!! Les bâtisses ne font pas plus de 2 étages et c’est vaste. Voir aride par endroit certes… mais on est plus proche de la nature! Nous rencontrons d’ailleurs quelques animaux en chemin.

 

 

Ce qui est sympa c’est qu’il a plusieurs petits bars lounge le long de la plage, qui permettent de bénéficier de la place piscine privée moyennant un cout ou la consommation d’une boisson, sur fond de  mutique d’été.

 

 

Fira

 

Sans plus tarder nous filons ensuite en bus à Fira [Thira en grecque], la capitale de l’archipel de Santorin., à l ‘ouest de l’île. Nous avions hâte de découvrir cette ville si particulière, puisque toutes les maison sont construites à même le flanc de la falaise. Elle surplombe la caldeira.

Beaucoup des maisons à Fira sont aujourd’hui des chambres d’hôte ou des hôtels de luxes, et s’adressent à une clientèle aisés. Plusieurs couples aussi viennent y passer leurs lune de miel et s’accordent donc une chambre de rêve pour marquer le coup.

 

 
 

Tour de la Caldeira en bateau à Voile

 

Comme nous vous l’indiquions, Santorin est une île volcanique.  Nous avons donc opté pour une excursion pour en savoir plus sur le sujet et la formation de la caldeira.

Sa forme (de croissant) est résultat d’une exposition volcanique qui s’est produite en 1450 ans avant JC.

L’île s’est alors fragmenté en 3 morceaux que nous connaissons aujourd’hui sous les noms de :

  • Fira (la plus grande sur laquelle nous séjournons)
  • Thirasia (à l’ouest)
  • Plaiá Kaméni
  • et Néa Kaméni (le centre du cratère)

 

C’est sur cette dernière que nous nous sommes rendu en premier lieu, afin de monter à 150 m d’altitude et d’apercevoir les cratères.

Le point de rencontre fut établi au vieux  port de Fira à 10h45, où un voilier nous attendais pour nous emmener à Néa Kaméni.
Pour s’y rendre au port de Fira, il y a plusieurs solutions: soit emprunter le téléphérique, soit à dos d’âne, ou bien encore à pied. Il va s’en dire que les 2 premières options sont bien évidement payantes. La descente à dos d’âne me disait bien, mais cela avait l’air pénible comme tâche pour les ânes de porter les personnes sans cesse à longueur de journée sous une chaleur écrasante, donc nous y somme rendu à pied. Comme vous pouvez le constater un loooong  chemin nous attend, et qui n’est pas évident puisque les marche nous peu hautes mais très espacées.

 

Dakoutros Bros J.V.
Main square 84700 Fira – Santorini

 

En bas, plusieurs personnes attendent, tout comme nous, fidèles au rendez-vous.

Au port de Fira, un ou deux cafés vous attendent, j’en profite ainsi pour goûter mon premier café frappé grecque, la boisson rafraichissante et populaire en Grèce!

 

 

Au bout de 15 min, notre voilier est un des premiers à accoster. Au loin d’autres navires arrivent également pour déverser pleins de visiteurs attirés par la curiosité de cette terre.

Notre groupe composé d’une vingtaine de personne, réunis au sol, commence l’ascension du volcan.

 

 

Arrivé en haut, le guide nous explique comment se produit le phénomène d’explosion d’un volcan, on passe près de fumerolles, l’odeur de souffre est présente dans l’air.

L’ascension était plutôt difficile (bien que le terrain ne soit pas très dénivelé et même si je ne suis pas très sportive! ahaha ), car il faisait très chaud  surtout que l’on ressentait  la chaleur sous nos pieds.

Suite de la visite, aux sources chaudes (Hot Spring!!) à la Baie de Palea  Kameni. Seules quelques minutes suffisent pour arriver sur place.

Le bateau ne peut s’amarrer à cet endroit car difficile d’accès, donc il jette l’encre à l’entrée de la baie….. alors comment fait-on pour regagner les hot spring??

Et bien il faut se  jeter à l’eau du haut du bateau! Il faut dire que j’étais pas très rassurée et cette information a fait l’effet d’une grosse surprise, je ne m’y attendais pas…

Mais bon pas le choix, c’était une étape incontournable que nous voulions faire!! Et puis à force de voir les enfants de 10 -12 ans se lancer et  plonger das l’eau, ça reboost!! (ils n’ont peur de rien les enfants!!!).

Je met mes craintes de côté et hop … je plonge…suivi de Ben… 2 ème surprise l’eau est très froide!! On se dépêche de rejoindre au plus près le rivage de la baie, où là effectivement l’eau est beaucoup plus chaude! Il faut dire que le décor sort de l’habituel, les roches sont teintées de couleur rouge-orangées, tandis que l’eau jaune-orangé émane des odeur de souffre!

 

Quel  moment inoubliable dans un tel lieu!

 

 

Une fois que le monde a regagné le bateau on met  les voiles directions:  Thirassia la deuxième île habitée de l’archipel.

Nous y resterons 2 heures sur l’île, le temps pour tout le monde de se restaurer, puis de regagner le village en haut de l’île (Potamos)  pour ce qui le souhaite. En guise de repas nous jetons notre dévolu  sur un restaurant qui prépare des Gyros ( et oui il faut bien déguster les spécialité locale). Nous n’avons plus le nom en tête mais c’est un des premiers restaurants le long du port.

Pour ceux qui ne le saurait pas, le gyros est un sandwich grecque composé de viande, frites, et de sauce tzatziki, le tout enroulés à l’intérieur d’un pain pita! On en goutera plusieurs le  long de notre séjour, mais celui englouti… je dire plutôt … DÉVORÉ, restera niveau goût le meilleur de tous. Un RÉ-GAL!

De toute manière je pense que chacun y trouve son compte (brochette de viande, poissons frais…), tous les restaurants avaient l’air tous aussi bon les uns que les autres.

 
 

 

Après ce bon repas, on préférons rester sur la plage à lézardé.

A 16h30, notre voilier vient nous récupérer avec la sono à fond!! On met le Cap direction le Fira….fin de l’excursion..on rentre au port.

Avec en prime une vue imprenable sur la caldeira, et Fira …

Mais nous savons que nous rentrons d’une journée qui a été mémorable, riche en bons moments, et vues grandioses. En bref, nous avons adoré cette excursion, si vous avez l’occasion, ne passer surtout pas à côté!

 

 

Au centre-ville de Fira, on éterniser sur place car c’est bientôt l’heure du très jolie coucher de soleil...Certains resserves déjà leurs place pour ne pas manquez le spectacle!

Traite de bavardage, car parfois des photos valent mieux que des mots, voici nos clichés qui ont scellés le magnifique moment présent qui s’est offert à nous:

 

 

Notre article sur Santorin, vous a plu? Alors ne manquez pas la suite de ce dernier (a venir très prochainement!!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire